Marine Pocard

A 24 ans, Marine Pocard est en passe de réaliser plusieurs de ses rêves d’enfant : retaper une grange pour en faire sa maison, y élever ses enfants et travailler dans le Bâtiment.

 

Ce n’est que récemment que sa situation personnelle et professionnelle a permis un alignement favorable de ses planètes. Car, au départ, la jeune femme avait emprunté un autre chemin : après un BAC technologique en génie électronique et un début de BTS audiovisuel, elle a dû, pour des raisons de santé, mettre ses études entre parenthèses. Plusieurs mois de convalescence, quelques petits boulots, deux grossesses et un baby-blues plus tard, Marine Pocard a choisi de se lancer dans le Bâtiment.

À part avoir entendu au bon moment l’annonce diffusée à la radio par Bâtiment CFA Normandie, rien dans son choix d’entamer un BTS Bâtiment en alternance ne relève du hasard. « Petite, j’adorais accompagner mon père sur ses chantiers, raconte cette fille de plombier-chauffagiste. Au lycée, j’ai aussi beaucoup aimé le dessin industriel. » Des centres d’intérêt qui l’encouragent à se lancer dans l’aventure, en optant pour une formation en alternance dans un bureau d’étude en structure.

À raison de trois semaines en entreprise, suivies de trois semaines de cours, elle suit depuis octobre dernier cette nouvelle voie exigeante. Un peu déboussolée par le décalage de maturité avec ses camarades de classe, elle ne se décourage pas pour autant. Et projette même de poursuivre ses études en alternance pour devenir ingénieure. « Je n’étais pas une super élève et je me retrouve première de ma classe, s’étonnerait-elle presque. C’est la preuve qu’avec un peu d’énergie et de motivation, c’est à la portée de tous ! »

Un peu ou beaucoup d’énergie ? Une force de caractère, en tout cas, qui lui a permis de surmonter les épreuves et de s’imposer dans le secteur du Bâtiment.

Et aussi...